Le vignoble du Languedoc-Roussillon

Le vignoble du Languedoc-Roussillon s’étend sur un immense territoire de plus de 250.000 hectares et représente à lui seul environ 1/3 de la production viticole française avec plus d’1.800.000 hectolitres par an. de Nîmes à Banyuls-sur-Mer en passant par les Terrasses du Larzac et les Corbières, cet immense vignoble s’étale le long du littoral méditerranéen sur près de 200 kilomètres. Il dispose ainsi d’une diversité de paysages et de terroirs et bénéfice d’un climat idéal pour la culture de la vigne.

Histoire

Les premières vignes furent plantés par les Grecs et les Etrusques au XI ème siècle avant JC, faisant de cette région une des plus anciennes régions viticoles de France.

Le vignoble est organisé comme un amphithéâtre autour de la méditerranéen, et pour cause : les Romains plantèrent beaucoup de vignes dans cette région que l’on nommait à l’époque la Narbonnaise.

Grace à des voies de commerce vers Rome, les vins de cette région furent rapidement appréciés et privilégiés par les Romains.

Le vignoble perdit petit à petit de son importance par la suite du fait de nombreuses invasions. C’est l’Église qui se ré-approprie petit à petit le vignoble à partir du VIII ème siècle. C’est d’ailleurs à Limoux que fût créé le premier vin effervescent en 1531 par les moines de l’abbaye Bénédictine de Saint Hilaire. La fameuse Blanquette de Limoux était née.

Mais à partir du XIX ème siècle la qualité du vin devient très basse et quasi-industriel afin de créer un vin « populaire » pour la classe ouvrière.

Dans les années 1970, des cépages nobles furent plantés, ce qui donna un regain de popularité aux vins du Languedoc-Roussillon mais il faudra attendre la fin des années 80 et l’arrivée de l’appellation Vin de Pays d’Oc, puis en 2009 IGP (Indication Géographique protégé) pour que le vignoble se restructure et renouvelle son image.

Géographie et climat

Le Languedoc-Roussillon offre une large diversité de paysages et de terroirs, entre mer et montagnes.

Le Vignoble se situe dans une zone climatique méditerranéenne, caractérisée par des hivers doux, des étés chauds et secs et de faibles précipitations. La Tramontane, vent dominant, favorise le séchage des vignes et prévient des maladies. Ce climat remarquable est donc idéal pour la culture de la vigne : le soleil fait mûrir les raisins, le vent prévient des maladies et la Méditerranée apporte sa fraîcheur…

Terroirs

Il est difficile de parler d’un terroir dans la région languedocienne tant la mosaïque est grande et diverse.

La région est en effet une panoplie de vignobles aux situations très variées. Nous y trouvons des zones montagneuses avec les terrains anciens du Massif Central et le piémont des Pyrénées orientales, des coteaux pierreux, des plaines alluviales, et enfin un grande partie du littoral méditerranéen.

L’encépagement bénéficie donc logiquement d’une grande diversité des sols : schistes, galets roulés, terrains calcaires, arènes granitiques, grès, éboulis calcaires, terrains sablo-argileux, marnes, etc. Une diversité qui explique la richesse des terroirs de cette région

Cépages

Même si aujourd’hui les deux cépages majoritaires du Languedoc-Roussillon sont le Grenache et la Syrah, on trouve malgré tout de nombreux autres cépages, notamment certains presque « oubliés » qui reviennent chez de nombreux vignerons. On peut noter pour les rouges : le Carignan, le Mourvèdre, le Merlot, le Cinsault, le Cabernet Sauvignon…Pour les blancs : la Clairette, la Roussanne, le Bourboulenc, le Maccabeu, le Piquepoul, le Grenache blanc, le Vermentino ou encore le Muscat. Enfin les rosés seront principalement élaborés avec du Grenache noir, de la Syrah, du Mourvèdre, du Carignan ou encore du Cinsault.

Appellations

on peut découvrir en Languedoc-Roussillon quelques grands domaine et de magnifiques appellations dont certaines particulièrement connues comme la Blanquette-de-Limoux,   le Muscat-de-Rivesaltes, le Faugères ou encore le Saint-Chinian.

Dans le Languedoc, on distingue :

- les vins sans indication géographique : même si actuellement ils ne représentent qu’environ 7% de la production, cette indication permet à des vignerons de proposer des vins plus spécifiques mais néanmoins fameux.

- les IGP d'Oc : cette appellation représente près de 70% de la production et regroupe des vins ne bénéficiant pas d’une AOC. L’appellation Pays d’Oc IGP couvre tout le Languedoc avec une subdivision pour chaque département.

- Les appellations régionales : l’AOC Languedoc (anciennement AOC Coteaux-du- Languedoc) s’étend sur une grande partie de la région viticole et est destinée à des vins d’entrée de gamme.

- Les dénominations de l'AOC Languedoc : associées à l’AOC, ces dénominations représentent douze sous-régions telles que les AOC Languedoc-Cabrières, Languedoc- Pézenas, ou encore Languedoc-Saint-Saturnin.

- Les appellations communales : parmi les plus connues, nous pouvons citer les AOC Saint-Chinian, Pic-Saint-Loup, Faugères, Fitou, La Clape, Minervois, ou encore Corbières.

Du côté du Roussillon, on retrouve les appellations suivantes :

- les IGP du Roussillon : cette appellation réuni des vins ne bénéficiant pas d’une AOC. elle regroupe principalement des vins de coopératives. On retrouve l’IGP d’Oc qui couvre toute la région Languedoc-Roussillon.

- les AOC des vins secs du Roussillon : Côtes-du-Roussillon et Côtes-du-Roussillon-Villages mais aussi l’AOC Collioure et l’AOC Maury sec.

- les AOC des vins doux naturels : parmi cette appellation, on retrouve les AOC Banyuls, Maury, Rivesaltes et Muscat-de-Rivesaltes.

Parmi les grands vins du Languedoc, on peut citer le Domaine Peyre Rose (Coteaux-du- Languedoc), le Domaine Léon Barral (Faugères) le Chateau Puech-Haut ou encore le Chateau Cazeneuve en Pic Saint-Loup. Côté Roussillon, le Chateau la Négly (La Clape), le Domaine de La Tour Vieille (Banyuls), Le Domaine Le Roc des Anges (Côtes Catalanes) sont autant de noms prestigieux qui ne vous laisseront pas indifférents.

Nos produits du Languedoc-Roussillon