Encore has-been il y a quelques années, le Gin fait un retour tonitruant sur tous les comptoirs. Partout dans le monde de petites ou prestigieuses distilleries rivalisent pour concocter le meilleur gin. Focus sur cet alcool au parcours atypique.

C’est Entre 1700 et 1760, à Londres, que le Gin aura connu son apogée. Les anglais eurent en effet, à cette époque, une histoire d'amour aussi passionnée que destructrice avec cette boisson.

La ville était carrément noyée sous les litres d'alcool, en 1730, on recensait dans la capitale environ 7 000 magasins de gin, bien plus en comptant les trous à rats des bas-fonds londoniens qui en servaient et en distillaient illégalement. Des gins souvent frelatés rendant aveugle quiconque s’en approchait de trop près.

Cette idylle entre les londoniens et le Gin a valu à la boisson son surnom de « The Mother's Ruin » (la ruine des mères), elle détruisait les familles et rendait accessoirement ses consommateurs stériles.

 

Puis vinrent de nouvelles lois, une meilleure qualité de fabrication et l’ouverture de bar spécialisés, les « gins palace », qui vont alors redorer le blason de la boisson lors de l’ère victorienne.

C’est la naissance du Gin Tonic ! Mais connaissez-vous vraiment l’origine ce cocktail ? Non ? Allez, on va vous aider à briller en société autour d’un verre ! ;)

au XIXème siècle, aux Indes, colons et soldats de la couronne, affaiblis par le paludisme, se mirent à consommer de la quinine mélangée à de l’eau gazeuse pour se prémunir de la maladie transmise par les moustiques. Pour faire passer l’amertume de ce breuvage, les troupes eurent l’idée d’y ajouter leur dose quotidienne de Gin. Ainsi naquit le « Gin and Tonic ».

Vous noterez bien que nous ne vous avons jamais dit que le Gin Tonic éloignait nos moustiques méditerranéens, mais libre à vous d’essayer…

  

Au XXème siècle, d’autres cocktails voient le jour : Dry Martini, Negroni Gimlet, Tom Collins… Le Gin est considéré comme un boisson raffinée, idéale dans la conception des cocktails.

Mais le Gin est ensuite tombé petit à petit en désuétude.

Il fait aujourd’hui son grand retour ! Remis au goût du jour par le renouveau des bars à cocktails et les bartenders du monde entier. Rien qu’en France, on note une hausse de près de 18% sur l’année 2017 de la consommation de Gin dans les cafés, hôtels et restaurants.

De nouvelles distilleries voient le jour partout dans la monde (plus de 6000 marques dans le monde dont une centaine en France). Des valeurs sûres, comme l’excellentissime Beefeater (un des gins les plus primés au monde) ou le Martin Miller’s (élu meilleur gin du monde en 2016). Mais aussi des productions régionales avec le Gin Provençal Juliet, distillé en juillet avec des fruits de saison cultivés en Provence et cueillis à maturité, ou l’incroyable Oli Gin, un Gin d’olive distillé par la maison Manguin.

Vous l’aurez compris, il est grand temps de découvrir notre gamme de Gin, à cette occasion et ce jusqu’au 15 décembre 2019, nous vous offrirons un pack de 4 bouteilles de Tonic Fentimans Ginger Beer pour l’achat d’une bouteille de Gin. Il serait dommage de ne pas succomber !